La ronde des jouets

20171102_160550942808296.jpg

Ça passe mieux la ronde que la rotation des jouets non ? Outre le jeu de mots est très bien trouvé, il y a un réel intérêt pour faire cela ;). Je vous assure que votre dos, vos plants de pieds et votre moral vous diront « merkiii » ! Un gain de temps et d’organisation, qui permet de faire un tri rapide et pérenne dans les caisses de vos petits loups ^^

Et oui encore du tri ! Entre les vêtements, les chaussures, il y a aussi les jouets ! On les adore, on joue et on passe de moments for-mi-da-bles ! Enfin les petits surtout …

Mais quand le soir fut venu, c’est Docteur Jerkill – Mister Hide ! Et que je te rentre dans les pieds, entre les orteils, que je couiiine quand tu viens juste de tenter de quitter la chambre en mode « Ninja » après avoir couché bébé (et que accessoirement tu as mis une plomb à endormir) etc. La journée c’est parfait, le soir beaucoup moins …

Malgré le coup de fouet qu’ils peuvent mettre dans une déco, on aime les voir ranger … Mais aussi maîtriser leur invasion et limiter leur étalement. Entre les anniversaires, les fêtes, Noel, la venue de Mamie et Papy, bref toutes les occasions sont bonnes pour qu’il y en ai de plus en plus …

20171102_160304334737209.jpg

Ma petite passion pour Maria Montessori et sa méthode m’ont aidé à l’appliquer ! La rotation des jouets est quelque chose qu’elle recommande pour plusieurs raisons. Notamment élargir les horizons de la créativité et de l’imagination des enfants. Aussi bien pour les parents que pour les enfants !

 

C’est parti pour la ronde !

 

Je me permets de faire une liste 😉

  • De renouveler un ensemble de jouets à proposer à bébé. Il est clair qu’il va se lasser de certains jouets et que son intérêt va se porter sur autre chose … Essayez si possible de garder un exemplaire de chaque « jeu / jouet » par exemple. Et on est d’accord : ce n’est jamais des jouets qui les intéressent ! Un renouvellement régulier permet de tout d’abord à un enfant de jouer ! En effet, le point de vue de la psychologue Sophie Marinopoulos est que s’il y a trop de jouets, l’intérêt de l’enfant va s’en retrouver noyer et finalement c’est sa capacité à choisir qui va en pâtir. Alors attention, je ne dis pas qu’il ne faut pas les gâter : CHACUN FAIT CE QU’IL (encore heureux !). Mais un jouet c’est aussi une histoire et cette histoire, ce lien il ne pourra pas le faire …
  • Cela permet de voir aussi ce qui n’est tout simplement plus de son âge ! Et ainsi lui permettre de passer à autre chose, les accommoder à ces besoins actuels. Cela ne leur apportera pas forcément de raison de jouer encore avec. Son œil a besoin de voir des choses nouvelles aussi, d’être attiré par une nouveauté.
  • Ne pas hésitez à jeter ce qui doit partir à la poubelle ! Sans tri, je me suis rapidement rendue compte que des « petits » jouets étaient cassés. Mais que mécaniquement, je les rangeais sans les jeter ou les réparer si cela était possible. Il en va de même pour ce qui peut être revendu ou donner.
  • Un dernier point et pas des moindres, vous allez doucement lui apprendre « l’ordre ». Il va vous voir mettre dans une boîte, puis dans une autre, les classer etc. Vous pouvez le faire participer quand il est plus grand. Esmée, j’ai commencé à le faire avec elle comme pour le sac à jouets. Elle range quasiment systématiquement ces jouets sans que je lui demande.

Vous aurez compris que la rotation des jouets est bien utile chez nous pour limiter que notre chez-nous devienne vite le champ de bataille ^^

20171102_160550942808296.jpg

Cela me permet aussi de diversifier ses occupations en balade ou en faisant des activités manuelles ou d’appréhender seule devant ces petits plateaux sensoriels :).

Et vous, comment faites-vous ?

Merci de m’avoir lu ^^

Rendez-vous sur Hellocoton !