Les pirates créatives – Happy Ménagerie

J’en avais parlé dans mon article sur ma petite idée (cliquez ici !), mais j’ai aussi envie de faire connaître des mamans entrepreneurs ! Pour leurs parcours, leur créativité, leur vie de maman pour peut-être en inspirer d’autres.

Je pense que la thématique de la première participante des « Pirates créatives » n’étonnera personne ! Ayant un attrait pour la parentalité bienveillante, son joli projet, Happy Ménagerie, m’a interpellé. Par conséquent, vous avez le droit à son portrait et à son parcours !

les pirates créatives à l'abordage Pirates

A travers ces mots, on lit que la bienveillance s’applique à tous et d’abord à soi … Et que des outils existent pour accompagner la réflexion et l’action ! Pour avoir fait des ateliers en parentalité bienveillante /discipline positive, je sais qu’il faut avoir du temps (on ne rigole pas !). Ensuite, il faut aussi avoir les moyens ou économiser. Enfin, il faut aussi avoir le déclic d’y aller.

Pour cette première interview, j’ai découvert Anne Lapie, maman et créatrice de Happy Ménagerie. Elle est consultante en parentalité bienveillante ! Et qui a justement trouvé l’équilibre. Je vous laisse la découvrir !

 

Les Pirates créatives / Happy Ménagerie

 

Hello Anne ! Peux tu te présenter ?

happy menagerie interview

Bien sûr ! Je suis Anne, maman, complètement passionnée depuis toujours par l’éducation, ce que l’on transmet à nos enfants … comment et pourquoi !

A 6 ans, je me demandais (déjà !) pourquoi il n’y avait pas d’école pour les parents … Certaines réactions de parents me semblaient tellement illogique par rapport à ce que je vivais moi, enfant !

Il y a vraiment cette notion d’incompréhension entre le monde des adultes et celui des enfants qui me guide. D’autant que j’ai encore beaucoup de souvenirs de mes pensées d’enfant … Ça m’aide énormément au quotidien.

Et tu as donc crée Happy Ménagerie ?

J’ai créé Happy Ménagerie pour aider les parents à grandir en même temps que leurs enfants (parce qu’il s’agit bien de ça au final… grandir comme parent ☺).

Ensuite, j’ai crée tout mon accompagnement pour faciliter la vie du parent : peu de séances, utilisation de Skype pour éviter de se déplacer, progrès rapides, des conditions de remboursement si pas satisfaits (personne ne les a utilisés à ce jour, je croise les doigts !), des retours de parents sur le site et beaucoup d’infos.

Ha et très important : une vraie écoute du parent, sans jugement. J’y tiens beaucoup. On a tous notre vie, nos modes de fonctionnement et personne n’est à notre place. Un parent qui me sollicite c’est déjà un si grand pas ! Des pistes pour avancer, oui. Du jugement, non.

Tout d’abord, qu’est ce qui t’a donné l’envie de te lancer dans entrepreneuriat ?

Ça n’a pas du tout (mais du tout) été facile.

J’ai été élevée plutôt dans le « l’entreprise c’est la sécurité – entrepreneure c’est compliqué» et puis j’avais trouvé une vraie passion : les Ressources Humaines ! Mettre de l’humain dans l’entreprise me parlait beaucoup.

Et… la vie m’a rattrapée ☺. J’ai fait un vrai gros Burn Out (celui où tu restes allongé sinon tu chancelles, ou te laver les cheveux te fait perdre connaissance – bah oui, les bras au dessus de la tête… ).

Je n’arrivais à rien… puis petit à petit, toujours sur mon canapé, j’ai réussi à lire. Un article de journal, puis un petit livre, puis un gros… puis des dizaines et des dizaines autour de la bienveillance éducative.

Et là j’ai compris, appris, les techniques, les méthodes pour mieux comprendre ses enfants, et je me suis dit que mes amies qui bossaient 8/10h par jour n’avaient pas le temps de faire ces lectures, de creuser tout ça. Et pourtant elles voulaient aussi apprendre à faire autrement avec leurs petits…

Clairement, il m’était impossible de remettre les pieds dans une entreprise, donc… j’ai retourné le truc dans tous les sens, et je me suis dit qu’il fallait que je tente !

J’ai fini par faire de ma passion mon métier « accompagner les parents à mieux vivre avec leurs enfants ». Je ne regrette pas un seul instant !

Et plus spécifiquement, pourquoi cette thématique ?

Pourquoi la bienveillance éducative ? Parce que c’est la seule avec laquelle mes souvenirs d’enfants sont au clair. C’est la seule voie qui réponde à mes besoins d’enfant.

Mes parents en ont fait parfois sans le savoir et à chaque fois j’en suis ressortie grandie. Alors que quand l’accompagnement éducatif était « standard » je me sentais humiliée et pas comprise.

Avant de me lancer à corps perdu sur le sujet, j’ai interviewé des parents d’enfants plus âgés qui avaient choisi cette voie. Et quand j’observais le résultat… ces ados en relation avec leurs parents, assez bien dans leur peau… avec une assurance en eux saine. C’était incroyable.

Je l’applique donc au quotidien avec mon fils, mais aussi mon entourage ☺

Et j’aide tous les parents qui font appel à moi pour avancer en ce sens. Ça marche très bien et ça me rend vraiment heureuse de voir des familles qui retrouvent la sérénité !

Le bien-être de l’enfant te préoccupe mais en te lisant, je comprends que celui des parents est important aussi … ?

Complètement. Vraiment.

Dans mon parcours personnel dans la bienveillance éducative, j’ai comme tout le monde tâtonné, tenté, testé… Et surtout. J’ai pris sur moi. Beaucoup, BEAUCOUP, Beaucoup trop. C’était complètement contre-productif. Parce que je finissais par craquer !

C’est pourtant ce que je lisais dans les blogs, forums… Votre petit est petit, c’est à vous de prendre sur vous.

J’ai repensé le truc intégralement. Le burn-out m’a aidé dans ce sens d’ailleurs.

Le parent, c’est le pilier de la maison. Si lui ne va pas bien, rien ne peut tourner correctement. Si lui n’est pas stable. La maison n’est pas solide.

Attention, cela ne veut pas dire qu’on va prendre soin du parent uniquement, attendre qu’il aille mieux pour s’occuper des enfants ! Cela veut dire que l’on va AUSSI prendre soin du parent. Prendre soin de sa fatigue, trouver des solutions (et il en existe croyez-moi).

Quelle est donc l’idée ? 

L’idée c’est que le parent ait la ressources physique et psychique pour prendre sur lui sans tirer sur la corde. Sans manquer d’éclater quand « trop c’est trop ».

Ma pratique m’a aussi appris quelque chose en ce sens : quand on écoute un parent, quand on l’écoute vraiment. Sans jugement. Quand on le comprend…. Des choses se débloquent chez lui. Il arrive à accéder à des choses auxquelles il n’avait pas accès, une forme de renouveau, de ressource insoupçonnée. Et de fait il va beaucoup plus vite dans son « apprentissage » de parent bienveillant. Une séance suffit parfois !

Prendre soin de soi pour devenir un meilleur parent, c’est primordial. Vous devez ça à vos enfants !

Je suis moi-même maman d’une petite fille de 2 ans et demi, en pleine phase d’opposition mais aussi d’indépendance, qu’est ce que l’un de tes pack me proposerait ?

Ho la fameuse phase d’opposition, d’autant plus difficile qu’on a eu un bébé « facile » (hé oui ! ☺ ).

Aujourd’hui il n’y a pas de pack pour la phase d’opposition, je n‘ai pas trouvé suffisamment de similitudes entre les demandes des parents pour créer un « parcours ». Sur ce sujet, il vaut mieux je trouve faire du cas par cas.

Voilà comment cela se passerait :

On prendrait rendez-vous et à ce moment là je t’enverrais quelques documents à remplir (c’est entre autre cela qui fait que je réduis le nombre de rendez-vous) : le parent prend le temps de remplir cela tranquillement chez lui, sur quelques jours et moi je les lis en quelques minutes et je rebondis sur les points saillants. Cela évite une séance, et ça me permet de me focaliser immédiatement sur l’important pour ce parent, toi en l’occurrence 😉

Ensuite, le jour du rendez-vous, soit en cabinet, soit sur skype, on échange sur le contexte familial en général (frères, sœurs, école, déménagements, séparations…). Puis tu vas me décrire la situation qui te pose problème, Ce que toi en tant que parent tu ressens dans les moments là, quand elle intervient, pourquoi… ensemble on va trouver un sens à tout cela, une hypothèse ou deux vont se dégager.

happy menagerie

Je te proposerais avant la fin de la séance un ou deux outils / techniques à mettre en place pour la prochaine fois (ils diffèrent selon chaque parent / dynamique familiale).

Cela me permet de valider l’hypothèse, de voir si ces outils sont faciles ou non à mettre en place pour toi (si c’est trop dur par exemple, cela me permet d’ajuster pour la fois d’après).

Lors du second rendez-vous je viens avec tout un tas d’outils ou de techniques spécialement étudiées pour ta situation. Je te les propose. Si certains ne te vont pas on les remplace, on les modifie. L’objectif est que tu repartes outillée avec des choses cohérentes avec ta vie de famille.

La troisième séance, sert généralement à faire le point, à ajuster certains outils, a s’adapter.. au contexte voir a continuer sur un autre thème parce que celui abordé initialement n’est plus qu’un mauvais souvenir !

En tant que maman, les outils qui te sont indispensables ?

Mon miracle Morning. Sans lui, je suis un dragon.

Sinon, le reste, pfiou, ça change tout le temps ☺
Ha si, le rire. Partir en rigolade quand ça devient tendu !

Le printemps est là, quelle petite graine souhaites tu planter ?

Une seule petite graine ? Houla… mais moi j’ai envie de replanter la terre entière ☺.

Hum… « Les enfants sont nos petits maitres zen ».

C’est ce que je dis souvent.
Je le crois sincèrement. Les enfants nous aident à avancer. Ils nous aident à devenir meilleurs, plus forts, plus ouverts.

Il suffit de les écouter. Et parfois, de se faire (un tout petit peu) aider, pour voir à quel point ils touchent des choses chez nous qui ne sont pas anodines… et qui nous font grandir en tant que parent, en même temps que nos enfants ☺

happy menagerie

Merci pour cette interview Anne !

Si vous voulez la suivre, mon fb est ici : https://www.facebook.com/HappyMenagerieParentalite/

Mon Ig est là :

https://www.instagram.com/annehappymenagerie/

Et le site bien sûr c’est :

https://happymenagerie.fr/

Pour le groupe Fb « création d’entreprise Mamans / femmes », c’est ici :

https://www.facebook.com/groups/255856061620740/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire